Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas toujours ?

Tu as déjà essayé plein de régimes : Dukan, Atkins, Montignac, etc., et pourtant, rien à faire, tu ne perds pas de poids. Voici les raisons qui font que ton organisme lutte et que les régimes ne fonctionnent pas toujours.

Si nous n’étions pas tous égaux face à la prise de poids ?

Tu l’as vue cette fille qui n’arrête pas de s’empiffrer de gâteaux à la crème sans prendre un gramme ? Elle t’énerve aussi, hein ? Alors que toi, rien que de regarder une salade verte, tu as un kilo de plus qui se pose sur tes hanches !

C’est qu’il y a de nombreux facteurs qui t’empêchent de maigrir, notamment la prédisposition familiale. Comme il y a des familles entières de petits, il y a des familles de gros. Et même des familles de petits gros.

Les facteurs génétiques et environnementaux qui bloquent la perte de poids

Parmi les facteurs extérieurs à l’alimentation, on trouve la masse musculaire. Si tu viens au monde avec une masse musculaire moindre, tu auras un métabolisme bas. C’est-à-dire que chaque mouvement que tu feras te demandera moins d’énergie.

En gros, quand il faut environ 1900 calories par jour à une femme, toi tu n’en consommeras que 1500. Donc, si tu manges 1900 et que tu perds 1500… pas besoin de te faire un dessin ! Même si tu n’as pas fait math sup, tu comprends bien qu’il te reste 400 calories sur les bras (mais aussi ailleurs), chaque jour.

Tu as donc deux solutions : manger moins ou développer ta masse musculaire (en faisant du sport).

L’avantage, c’est qu’en faisant du sport tu augmentes ta masse musculaire ET tu consommes des calories. C’est un truc de ouf !

Préserver la qualité de son sommeil pour ne pas grossir

Quand tu dors, ton cerveau fait le ménage. Il te ressource.

Si tu as un mauvais sommeil, il ne produit plus suffisamment d’hormones de satiété, la leptine. Du coup, tu ne sens plus quand tu es rassasiée.

Pire, il produit davantage de ghréline, l’hormone de l’appétit, et tu as l’impression d’avoir faim.

Préserver ton sommeil en dormant environ 7 ou 8 heures pas nuit, favorisera le maintient de ta ligne.

Les hormones : une cause supplémentaire de prise de poids

L’arrivée de la ménopause, la contraception hormonale, le dérèglement de la thyroïde ont pour cause un déséquilibre hormonal et pour conséquence l’augmentation de la graisse abdominale.

En revanche, la testostérone, l’hormone mâle, augmente la masse musculaire et, par conséquent, le métabolisme.

Ce qui explique pourquoi les hommes perdent plus facilement leurs kilos.

Maigrir par le ventre, ce deuxième cerveau

La synthétisation des aliments passe par l’intestin. Un intestin en mauvaise santé ne nourrit pas correctement notre corps.

La muqueuse qui compose la paroi intestinale devient perméable en cas d’inflammation. Ceci laisse la place à des bactéries pathogènes et à une résistance à l’insuline qui permet la digestion des glucides.

Certains aliments provoquent une inflammation et génèrent des symptômes comme la surcharge pondérale, le ventre gonflé ou le syndrome du côlon irritable.

Un test en laboratoire permet d’identifier les aliments provoquant des intolérances. En les supprimant pendant 6 mois, avant de les réintroduire petit à petit, on peut voir des résultants étonnants.

La plupart du temps, réensemencer ton intestin avec les bonnes bactéries va reconstituer ta flore intestinale et t’aidera à retrouver un fonctionnement confortable.

La vitamine D : l’élément essentiel pour réussir son régime

On l’oublie souvent, mais la plupart des Français sont en carence de vitamine D. Peu présente dans l’alimentation, le corps la métabolise grâce au soleil.

L’atout majeur de la vitamine D est de stabiliser le poids et de réduire les risques d’obésité. Il ne te reste qu’à t’exposer régulièrement à la lumière du soleil pour la synthétiser.

Marie-la à la vitamine C pour booster ton système immunitaire et avoir la forme. Ensemble, elles constituent un gage de bonne santé.

Les émotions sources de blocage pendant un régime

Quand tu fais régime, ton cerveau est ton pire ennemi. Il ne fait pas la distinction entre régime et famine.

Les mesures prises par le cerveau pendant le régime

Aussi, si tu le prives d’aliments, il met en place des stratégies pour rester en vie et optimiser la nourriture qu’il reçoit.

  • Il réduit le métabolisme de ton corps qui va consommer moins d’énergie ;
  • Il dérègle la production d’hormone pour te donner faim ;
  • Il débranche les capteurs de l’estomac qui préviennent quand tu as suffisamment mangé ;
  • Il te rend hypersensible à la nourriture et provoque des pulsions alimentaires ;
  • Il sape ta volonté et ta capacité à résister à la tentation.

La contre-attaque du cerveau après les régimes

Quand ton cerveau constate que tu as piqué dans la caisse, que les réserves de graisse ont diminué, il prépare les contre-mesures.

Pour lui, l’excès de graisse n’est pas une menace. Il s’en fiche de savoir que tu vas faire une crise cardiaque ou déclarer un diabète de type 2.

Il veut que les placards soient pleins. Pas les tiens, les siens. Ses réserves de graisse à lui. Pas ton bocal de graisse de canard pour faire sauter les patates.

C’est comme ça qu’il a sauvé toutes les générations de tes ancêtres des périodes de disette, vois-tu.

Alors maintenant que tu l’as mis à la diète, il n’a plus qu’une obsession : reconstituer les réserves.

Là, c’est l’effet yoyo qui pointe le bout de son nez. Tu m’as privé, je reconstitue, et au cas où, j’en mets un peu plus de côté. C’est pas comme tes économies.

Autrement dit, tu vas devoir dépenser plus que tu ne consommes, tout l’inverse de ce que te dit ton banquier !

Les émotions : l’autre façon de manger

Tout le monde a entendu l’expression : manger ses émotions.

C’est quand tu te précipites sur le pot de Nutella, quand ton amoureux te contrarie.

Le stress fabrique du cortisol qui stocke le gras dans les adipocytes. Ça multiplie la capacité de ton corps à stocker à calories égales : une de mangée, deux stockées. C’est mieux que la multiplication des pains.

La frustration génère du stress, c’est le serpent qui se mord la queue.

Selon la psychologue-nutritionniste Laurence Heurat, la meilleure façon de perdre du poids quand on mange ses émotions, c’est de se demander si l’aliment que l’on va manger nous apportera un bénéfice pour satisfaire notre frustration.

Si tu manges du chocolat, est-ce que cela va calmer ton anxiété ? Si la réponse est oui, tu manges le chocolat. Si la réponse est non, tu ne le manges pas. Dans tous les cas, tu ne manges pas la tablette.

L’ennui est également source de pulsion alimentaire. Occuper ses mains est une bonne façon de renoncer à grignoter. Les mots fléchés, le tricot, les mandalas ou simplement tenir un verre d’eau dans ses mains quand tu es inactive vont te détourner de l’habitude de manger.

Réguler la balance entre la dépense calorique et les apports pour maigrir

Si tu as bien compris ce que je viens de t’expliquer, tu ne vas pas affamer ton corps.

Changer son mode de nutrition et instaurer un régime alimentaire équilibré

Plutôt que suivre un régime fondé sur la restriction et la frustration en te privant de certains aliments, tu diminues tes rations en équilibrant ton alimentation.

Une large part de fruits et de légumes (au moins la moitié de tes apports), un quart de féculents et un quart de protéines (viande, poisson, produits laitiers).

Inutile de compter les calories, tu manges de tout, même des féculents. Ce sont eux qui apportent la satiété et évitent les grignotages intempestifs.

En face, tu reprends une activité physique : marche, vélo, course à pied pour gagner de l’endurance. En plus, tu alternes avec des exercices HIIT pour augmenter drastiquement ta masse musculaire.

Réduire les apports alimentaires avec les aliments fitness

Les substituts de repas ou aliments fitness sont intéressants pour diminuer la ration de calories sans s’affamer.

Catlion te propose une large gamme de menus minceur, du shake pour le petit déjeuner, à la barre de céréale pour les petites faims, en passant par la soupe ou les nouilles sauce aigre-douce. Rien que de le lire, tu en as déjà envie ! Hein ? Avoue.

Tu fais un pied de nez à ton cerveau qui n’a pas de sensation de faim et tu complètes par un vrai repas. Attention cependant, consommer des aliments pauvres en calories, ne t’autorise pas à manger n’importe quoi.

Une large ration de fruits et légumes qui apporteront des vitamines et des fibres est nécessaire à une bonne santé : des aliments sains dans un corps sain.

Un accompagnement pour rester motivée tout au long du régime

L’adage qui dit : « l’union fait la force » a bien raison. C’est pourquoi mener cette aventure seule risque de te faire craquer et abandonner.

Pour te maintenir motivée et te donner plein de bonnes astuces ou des recettes minceur, Catlion a créé son Challenge pour t’offrir un suivi personnalisé.

Tu feras partie d’une communauté qui maintiendra ta motivation à son maximum, qui t’aidera à t’organiser. Tu y trouveras des recettes et astuces de cuisine, des techniques pour faciliter les courses et des séances de sport HIIT avec une coach.

Catlion, c’est une méthode, un accompagnement, de savoureux repas, pour un régime efficace.