“Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es”

 

En faisant attention à ton alimentation, tu peux maintenant prêter attention à tout ce qu’il y a derrière l’achat d’une tomate ou d’une viande.

En effet, acheter sa nourriture n’est pas un acte anodin.

✔ La première question à te poser est: Est ce que c’est BIO?

 

“Est ce que ma nourriture est bonne pour moi? Pour l’environnement?”

Ainsi, se pose le choix du bio par rapport au conventionnel.

Vu qu’on est soumises à des tas de produits chimiques dans l’environnement, autant parfois les diminuer quand on peut. Et en l’occurrence, manger bio limite l’absorption de pesticides. C’est un fait. De plus, l’agriculture bio protège les sols, la microfaune et assure une meilleure fertilité. C’est mon côté ingénieur agronome qui ressort hihi!

Voici donc deux bonnes raisons de manger bio. Et pour les petites bourses, allez soit les acheter au supermarché ou directement chez le producteur ou les coopératives. Car d’expérience, les chaînes bios sont plus chères! Après, objectivement, je préfère payer ma nourriture un peu plus chère, je dépenserai moins en médicament. Hé hop, bon calcul!

Et restez cool! Parfois le tout bio complique la vie car on ne trouve pas toujours tous les produits. Appliquons alors la règle des 80/20 et c’est réglé!

✔ La deuxième question à te poser: Est-ce LOCAL? FAIR TRADE?

 

“Où sont produits les aliments que je consomme? Dans quelles conditions sont ils produits?”

C’est super génial de manger local. Il faut pour cela trouver un moyen pratique pour se les procurer. Ce n’est pas toujours évident sauf si tu as la chance d’avoir un petit marché local dans ta ville ou ton village. Tu peux commander des colis, t’abonner à des paniers de légumes, t’inscrire dans une ruche etc.. Si tu t’avances là dedans, c’est vraiment un acte militant! Bravo! Tu favorises la survie des producteurs régionaux et tu fais un geste aussi pour l’environnement.

Puis, il est vrai que manger local est un peu difficile surtout en hiver où la variété des produits proposés n’est pas franchement funky. Ainsi, tu peux opter pour les produits exotiques fairtrade. Là aussi tu vas favoriser une économie plus responsable et éviter l’exploitation humaine. C’est beau, hein?

✔ La troisième question à te poser c’est:  FLEXITARIEN? SANS POISSON? VEGE? VEGAN?

 

Flexitarien c’est manger un peu de tout. Certains jours tu mangeras végétarien, certains jours tu mangeras végan, certains jours tu mangeras un peu de viande ou un peu de poisson. Ce mode d’alimentation est celui que j’ai adopté. On n’est pas tous les jours obligés de manger de la viande, ni du poisson. Les légumes, c’est très très bon et savoureux. On peut s’en faire des repas hyper rassasiants. On s’est fixé trois jours par semaine végétarien, végan. Parfois ca peut être quatre jours mais en tout cas, jamais moins. On participe donc à une diminution de consommation de viande en sachant qu’un kilos de viande équivaut à faire 300 km en voiture. Ca fait réfléchir hein? Genre un steak, c’est 100 km!

Végétarien: c’est manger de tout sauf de la viande et du poisson. Tu peux manger par contre les produits issus des animaux comme le miel, le lait, les oeufs. Si tu les prends bio ou avec un label rouge par exemple, tu t’assures que les animaux sont bien traités. C’est assez simple de devenir végétarien. Tu ne dois pas te poser de questions pour ta santé. En effet, même sans manger de la viande ou du poisson, tu disposes des protéines animales complètes et des vitamines du groupe B qui se trouvent dans le fromage ou les oeufs etc. Tu participes donc là aussi au respect de ta santé et de l’environnement.

Végan: tu manges uniquement ce qui est de source végétale. Exit également le miel, le lait, les oeufs, le beurre etc. Si tu optes pour ce type d’alimentation, pour bien faire, tu ne devrais plus non plus porter de soulier en cuir, de pull en laine etc..Il y a moyen, il y a des blogs spécialisés où tu peux te renseigner comment vivre en végan. Prends conseil auprès d’un nutritionniste. En effet, il va pouvoir te complémenter pour compenser le manque de vitamines du groupe B de certains acides aminés.

Bref, tu vois, tu as devant toi quelques questions intéressantes auxquelles répondre pour te positionner et faire de chaque repas un acte citoyen.

Pssst..!

Au fur et à mesure de tes achats tu obtiens des réductions allant jusqu’à -20% du montant total que tu dépenses chez nous ! La transformation commence aussi dans ton portefeuille !